Accueil > Partage de connaissances > Boîte à Outils > Les post-its sous Windows 7 : pourquoi (...)
 Version imprimable

Boîte à Outils
Les post-its sous Windows 7 : pourquoi se contenter du minimum offert par Microsoft ?

Depuis Windows Vista, Microsoft livre un petit utilitaire nommé "Sticky Notes" permettant de créer des Post-its virtuels que l’on colle sur son bureau Windows. C’est très bien en soi, mais il existe quelques logiciels - gratuits - capables de faire bien mieux comme le "StickyNotes" d’Igor Vigdorchik...

Première publication le 11 septembre 2011
Date de dernière mise en ligne : dimanche 6 novembre 2011, par Richard BONMARIN

Quand on ne sait pas ce qui se fait ailleurs, on peut se contenter du Sticky Notes de Windows... Cependant, une fois que l’on goûte à l’une des moutures offertes sur le Net, on oublie rapidement l’outil de Microsoft : cet article a pour but de vous montrer les petits plus offerts par le logiciel d’Igor Vigorchik - que je ne connais pas personnellement mais dont j’apprécie le travail - qui devraient emporter définitivement votre adhésion 

A propos du logiciel de Microsoft

Tout d’abord, il faut savoir que Microsoft a traduit "Sticky Notes" par "Pense-bête" dans la version française de Windows, sans doute parce que "Post-it" est une marque déposée par 3M : cela dit, cette traduction est tout à fait conforme à la vocation première de ces notes adhésives...

Sous Windows Vista, cet utilitaire était intégré aux gadgets et les pense-bêtes (pour respecter la traduction de l’éditeur) ne pouvaient pas être repositionnés librement. Depuis Windows 7, le positionnement de chaque gadget est laissé au choix de l’utilisateur mais le programme "Sticky Notes" ne figure plus dans la liste des gadgets du système. Pas de panique, on le retrouve aisément en tapant "Pense-bête" dans le champ de recherche du bouton "Démarrer" de Windows ou en allant dans le répertoire "/system32" du système où il est présent sous le nom "StikyNot.exe".

Que peut-on faire ?
- on ne peut que saisir du texte,
- mais on peut l’enrichir un peu : « Ctl+I » permet de mettre en italique le texte sélectionné ; « Ctl+B » le met en gras, « Ctl+U » le souligne et « Ctl+T » le barre,
- on peut également créer une liste non ordonnée avec « Ctl+Maj+L »,
- enfin, on peut utiliser une autre police en copiant-collant du texte issu d’un autre logiciel.

Un clic-droit sur le pense-bête permettra simplement de modifier la couleur de la note :

Voilà, on a presque tout vu ! Pour mémoire, vous retrouverez ces informations à tout moment en pressant la touche [F1] depuis n’importe quelle note active. À noter - et ce n’est pas documenté - que le logiciel reconnaît les URL et génère automatiquement un lien hypertexte dès que l’on saisit un texte commençant par « http:// » ou « www. ».

Ce qui m’ennuie le plus est qu’il n’est pas possible de "cacher" un pense-bête tout en le conservant : soit il est affiché avec les autres, soit il est détruit.

Qu’apporte le "Sticky Notes" d’Igor Vigdorchik ?

Vous pourrez donner un titre à chaque note, choisir la police et la couleur du titre ou du texte, l’imprimer, programmer une alarme, la mettre au premier plan, la fermer sans la supprimer, lui donner de la transparence ou la catégoriser, pour ne citer que les fonctions les plus fréquentes. Une aide permet de connaitre l’ensemble des fonctions disponibles.

En revanche, ce logiciel ne supporte pas l’ajout d’image dans la note : personnellement, cela ne m’a jamais gêné.

Au premier abord, on remarque peu de différences par rapport au logiciel de Microsoft :

Mais un clic-droit permet de voir que l’on dispose de fonctionnalités supplémentaires pour manipuler le texte et le mettre en forme :

La barre de titre de chaque note porte trois pictogrammes permettant, respectivement :
- d’afficher un menu d’actions applicables à cette note
- de fixer la note au premier-plan
- de fermer la note (sans la détruire)

Le menu d’action permet de contrôler le comportement de la note :

L’installation du logiciel est ultra-simple : il suffit de décompresser - où l’on veut et sans droits Administrateur - une archive ZIP portant un répertoire de 3 fichiers. On lance alors le seul exécutable y figurant pour initier le logiciel qui va se placer dans le System tray [1]. Par défaut, un double-clic sur cette icône permet de créer sa première note.

Enfin, pour boucler ce rapide tour d’horizon, je vous invite à faire un clic-droit sur l’icône du programme dans le System Tray pour voir la liste des fonctions générales et choisir "Program Settings" pour personnaliser votre utilisation du logiciel.

En premier lieu, cliquez sur le bouton [Create] afin d’enregistrer le lancement automatique du programme à chaque démarrage du système. Pour ma part, j’utilise les réglages suivants :

Onglet
Actions
En synthèse :
- Éditer le titre à la création d’une nouvelle note,
- Cliquer sur le bouton [Create],
- Choisir un son pour l’alarme d’une note
En synthèse :
- Taille des notes : 300x300 pixels,
- Niveau de transparence à 20%,
- Couleurs du titre et du fond de note, choix des polices,
- Afficher le timestamp de création ou d’ouverture de la note, à colorer en rouge brique.

J’apprécie beaucoup la couverture fonctionnelle de ce logiciel : la transparence des notes, l’effacement au survol ou le "click-through" s’avèrent très pratiques quand une note recouvre des icônes du bureau : je ne peux que vous le recommander !

Post-scriptum :

Un autre logiciel gratuit de gestion de post-its pouvant vous intéresser est celui d’Andrey Golyatin, disponible à l’adresse suivante : http://www.sticky-notes.org/

[1] Le System tray porte, dans la barre système de Windows, les icônes des applications toujours actives comme le pare-feu, l’anti-virus, le contrôle du son, etc.


(Aucune contribution au forum)


 

© R. BONMARIN, 2003-2011